La Cerlangue – L’église de Saint-Jean-d’Abbetot va-t-elle livrer ses secrets ?

Anastasiya Chevalier-Shmauhanets est doctorante en histoire de l’art médiéval à l’Université Paris Nanterre et travaille depuis plusieurs années sur l’église de Saint-Jean-d’Abbetot, devenue l’un de ses sujets d’études en histoire de l’art médiéval.

Son objectif principal est de parvenir à retracer l’historique de la construction de cet édifice.

Afin de pouvoir mener à bien ces travaux en termes administratifs, une association a été créée en décembre dernier : le Centre d’Etudes du Patrimoine Architectural de l’Ouest (CEPAO).

Au fur et à mesure des recherches, la doctorante passionnée peaufine sa théorie. Son travail porte actuellement sur le mur sud de la nef construit au XIIIème ou au XIVème siècle.

Les dernières recherches doivent permettre de préparer le travail de l’année prochaine et plus globalement de mieux comprendre l’aspect architectural de la nef à la fin du XIème siècle.

Une prospection géophysique des abords de l’église devrait avoir lieu en 2022. Elle permettra de décider ou non de la réalisation d’un sondage archéologique en 2023 organisé sans doute côté sud.

Dans le cadre de l’association, Anastasiya Chevalier-Shmauhanets et ses collègues seront aussi présents fin juin à Saint-Vigor-d’Ymonville pour travailler sur l’église de la commune afin de faire un parallèle avec l’édifice de Saint-Jean-d’Abbetot.

Des études qui font toujours le bonheur de l’association « Les Amis de l’église de Saint-Jean-d’Abbetot » qui oeuvre pour la protection de l’édifice religieux.

%d blogueurs aiment cette page :