Déclaration d’impôts 2021 : quelles sont les exonérations et réductions possibles cette année ?

L’ouverture de la déclaration des revenus 2020 est marquée par plusieurs changements. Heures supplémentaires, primes, aides exceptionnelles, dons aux associations, abandons de loyers, services à domicile à distance…

Quelles sont les nouveautés ?

Sont concernés par des exonérations ou des réductions :

  • les frais de télétravail jusqu’à 550 € ;
  • les heures supplémentaires dans la limite de 5 000 €. Elles sont majorées à 7 500 € pour les heures effectuées entre le 16 mars et le 10 juillet 2020, période d’état d’urgence sanitaire ;
  • la prime de pouvoir d’achat à hauteur de 1 000 € ou 2 000 € lorsque la prime est versée en vertu d’un accord d’intéressement ;
  • les primes exceptionnelles Covid-19 d’un montant maximum de 1 500 €, pour les personnels de santé dans le public ou le privé ou exerçant dans le secteur social et médico-social ;
  • les aides versées aux artisans, commerçants, professions libérales et autoentrepreneurs, touchés par les conséquences de la crise sanitaire ;
  • les dons aux associations qui apportent leur soutien aux personnes les plus fragiles touchées par la crise sanitaire (organismes d’aide aux personnes en difficulté ou aux victimes de violences domestiques) ;
  • le forfait mobilités durables à hauteur de 500 € ;
  • les abandons de loyers. Les bailleurs de locaux commerciaux ou professionnels qui ont renoncé à prendre les loyers en raison de la crise peuvent déduire les charges de propriété et intérêts d’emprunt ;
  • les services à la personne au domicile des particuliers ou, en raison de la crise sanitaire, à distance par internet (prestations en visioconférence, cours de soutien scolaire, cours particuliers : gymnastique, musique…) permettent de bénéficier d’un crédit d’impôt égal à la moitié des dépenses payées, dans une limite de 12 000 € par an, portée à 15 000 € dans certaines situations.

// En savoir plus sur https://www.service-public.fr/

%d blogueurs aiment cette page :